Bernie, ‘Je suis juive, je n’étudie pas le Nouveau Testament’

Mes parents ont survécu à l’Holocauste et je suis né à Melbourne, en Australie. J’ai grandi dans une famille juive traditionnelle, parce que nous étions juifs, nous ne voulions rien avoir à faire avec le Nouveau Testament. Mes parents m’ont envoyé dans des écoles juives, y compris une ultra-orthodoxe. Pour moi, les sujets hébreux étaient les moins préférés, à l’exception des prophètes.

J’ai épousé Andrew, un membre de l’église anglicane. Il a pensé que c’était bien que je prenne la direction des affaires religieuses de la maison. Nos deux filles ont grandi dans la tradition juive alors qu’elles allaient dans un pensionnat du New Jersey et plus tard du Texas.

Je suis juive, je n’étudie pas le Nouveau Testament

Il y a environ deux ans, je me suis sentie séparée de Dieu et j’ai décidé de prier pour qu’il se révèle à moi. Cette prière a eu de grandes conséquences! À partir de ce moment là, tous mes amis chrétiens m’ont soudainement invitée à rejoindre leurs groupes d’étude biblique. Ma réponse a toujours été du même style: “Je suis juive, je n’étudie pas le Nouveau Testament”. Ce à quoi ils ont répondu quelque chose comme: “mais nous étudions actuellement un livre de l’Ancien Testament, le livre d’Esther ou les Psaumes …”. Bien que cela m’ait énormément surpris, j’ai continué à refuser poliment.

La même année, j’ai été invitée à rencontrer une dame “juive pour Jésus” et à assister à sa présentation de la Pâque. J’ai refusé d’assister à la présentation, mais j’ai bien voulu boire une tasse de café avec elle. J’étais très sceptique. À mes yeux, elle devait être un peu “simple”. J’ai découvert que ce n’était pas le cas. On s’est immédiatement entendues. Nous avons parlé de nos antécédents et elle m’a ensuite montré Isaiah 53. À ma grande surprise, je ne me souvenais pas de ce passage, alors qu’au cours de mes années d’école j’avais aimé lire les Prophètes. Je me souviens qu’elle a dit en dernier: “Je ne me suis jamais sentie aussi juive, que depuis que j’ai accepté Yeshua”. Ces mots sont restées avec moi. J’ai aussi continué à prier doucement.

J’ai rendu mon coeur

Un an plus tard, un de mes amis m’a invitée à célébrer la veille du seider dans leur petite église. Je voulais savoir pourquoi les chrétiens souhaitaient avoir une soirée Seider et c’est pourquoi j’y suis allée. C’était une minuscule église très éloignée. La première chose que j’ai vue en entrant était une étoile de David et les mots “Tu aimeras l’Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force.” Les paroles du Shema Israel < / em> étaient ici dans cette petite église au milieu du Texas. Le rabbin qui dirigeait le Seider avait l’air très juif avec sa barbe, mais il n’arrêtait pas de parler de Yeshua!
Le Saint-Esprit a frappé ce jour à mon coeur et tremblante j’ai donné mon coeur à Dieu et à son Fils. Maintenant, je marche dans une nouvelle foi et je prie pour que mon peuple apprenne la vérité sur notre Dieu et sur le Juif le plus merveilleux qui ait jamais marché sur cette terre: notre Messie et Sauveur, Jésus-Christ.