Dan et Dalia, ‘Dieu a changé nos cœurs pendant le repas du sabbat’

Dan et Dalia ont grandi en tant que Israéliens laïques et ont cherché la vérité dans toutes sortes de religions. Ils n’avaient jamais lu le Nouveau Testament auparavant. Jusqu’à ce qu’ils rencontrent une croyante, une femme juive, qui leur parle du Messie lors d’un repas de sabbat. Voyez ce témoignage: “Dieu a changé nos cœurs pendant un repas de sabbat”.

Sous-titrage de youtube video

Shalom, nous sommes Dan et Dalia Alon. Nous vivons ici à Mizpe Ramon. C’est une petite ville dans le haut désert. À environ 850 mètres d’altitude. Comme vous pouvez le constater, nous avons la vue sur un cratère ici. Il s’agit du plus grand cratère d’Israël et aussi le plus grand du genre au monde. C’est un endroit unique. Comme vous l’avez déjà entendu, je m’appelle Dalia. J’ai 61 ans. Je viens d’une famille croyante. Mon père était croyant. Il se rendait à la synagogue et a observé le sabbat. Nous pas. Ma mère n’y allait pas. Je suis la sixième de sept soeurs. Je suis un enfant non désiré. Ma mère ne voulait pas de moi car elle avait déjà cinq enfants à la maison. J’étais très sérieuse dès mon enfance. Et j’ai réfléchi au sens de la vie. Quand j’ai grandi, je suis entrée dans l’armée. Après mon service, je suis allée suivre quelques séminaires, à la recherche de la vérité. Puis j’ai rencontré Dan, nous nous sommes mariés et nous avons cherché la vérité ensemble. Nous avons essayé plein de mauvaises choses. Maintenant, nous savons qu’elles sont mauvaises, mais en ce temps-là nous ne le savions pas encore. Telles que la méditation, le yoga, toutes sortes d’ateliers Nouvel-Âge. Nous avons également enquêté sur les religions, avec des femmes qui sont venues chez nous dans le nord et nous n’avons trouvé la réponse dans aucune d’entre elles. Je suis né dans une famille athée laïque. Mes parents ont mis en place un kibboutz, il y a des années, même avant la fondation de l’état d’Israël. Ils étaient comme de pionniers ici en Israël. Je suis né dans une famille assez ordinaire, une soi-disant ‘famille ashkénaze’. Et je menais la vie de famille ordinaire en Israël de cette époque. Je suis entré en service militaire après le lycée. Immédiatement après mon service militaire, j’ai rencontré Dalia. Nous nous sommes mariés et notre fils unique est né. Comme Dalia l’a déjà dit, nous avons cherché la vérité. Nous cherchions des choses qui pourraient améliorer nos vies. Nous sommes allés en Amérique l’été 1991. J’ai obtenu une année sabbatique au travail. Nous sommes allés sur la côte ouest de l’Amérique, dans l’État de l’Oregon, et nous nous sommes installés là-bas. Et puis nous sommes partis de là pour découvrir l’Amérique. Un des premiers voyages que nous avons faits a été à un très beau parc naturel. Nous avons garé notre voiture et sommes allés voir l’une des chutes. Dalia avait un nouvel appareil photo que nous venions d’acheter, suspendu à son cou. Nous avons vu une dame assise sur un rocher en train de parler à quelqu’un. Et Dalia a dit: “Regarde, elle a le même appareil photo que nous.” Et puis j’ai regardé nos enfants courir partout. Je les ai appelés en hébreu. Et soudain, Dalia dit: “Viens.” Cette dame nous regardait avec de grands yeux et elle a dit: “Waouh, vous êtes juive.” Elle a entendu mon hébreu. Et puis elle a dit: “Moi aussi, je suis juive”, et nous avons commencé à lui parler. Et nous avons marché ensemble dans le parc. Nous avons marché et elle nous a dit qu’elle aimait Dieu, et que Dieu était son Père et nous a tant aimés. Et pour nous, Israéliens, juifs, cela semble très naturel. Elle a parlé de Dieu, vous savez. Nous avons essayé de la convaincre sur le Nouvel-Âge. Mais nous avons échangé Mais nous avons senti qu’elle avait quelque chose de spécial. Nous n’avons pas compris ce que c’était à ce moment-là. Nous sommes revenus sur le parking et nous sommes dits au revoir. Nous avons échangé nos adresses et numéros de téléphone. Et nous avons dit que notre fils aîné célébrerait sa Bar Mitzva dans trois mois. Elle était tellement excitée que nous l’ayons invitée à venir. Quelques mois plus tard, nous avons eu la soirée Bar Mitzvah. C’était dans la synagogue de la ville où nous habitions. Et elle est venue le soir. Et elle avait juste dit qu’elle ne passerait pas la soirée avec nous, parce qu’elle était très occupée, mais qu’elle assisterait seulement au repas. Le soi-disant repas du sabbat. Mais nous avons parlé et parlé tout au long de la soirée. Juste au moment où elle souhaitait nous dire au revoir et que nous voulions aller dormir, elle nous a dit qu’elle croyait en Yeshua, en Jésus. Qu’elle était croyante. Nous ne savons pas exactement ce qui s’est passé ensuite, car c’est un peu vague pour nous maintenant. Mais nous nous souvenons qu’elle a partagé certaines parties de la Bible avec nous. Peut-être Esaïe 53 ou Jérémie 31. Et je … à ce moment-là, j’ai cru. J’ai cru. Je n’avait encore rien compris. Nous n’avons jamais …. vous devez comprendre … En tant qu’israélien d’environ 40 ans, nous n’avions jamais lu le Nouveau Testament auparavant, ou entendu dire qu’il y a des Juifs qui croient en Yeshua, en Jésus. Nous n’avions jamais rencontré de telles personnes auparavant. Les gens qui croient en Yeshua, en Jésus. Mais je pense, que, comme Dalia à cette époque. nous ne comprenions pas comment cela était possible, et nous avons pensé: “Waouh”. C’était le coeur, pas la tête. Ce doit être le Messie, car la moitié du monde le suit, alors il doit l’être. Nous avons connu le Seigneur et nous avons déménagé ici. Maintenant, nous disons l’évangile aux habitants de Mizpe Ramon et ses environs. Et nous savons qu’il est très important de partager l’Évangile avec le peuple juif. Vous savez, les juifs ne sont pas différents des autres. Ils ne sont pas exclusifs ou meilleurs que les autres. Même Dieu dit que nous ne sommes pas meilleurs que les autres. Dieu ne nous a pas choisis parce que nous étions meilleurs ou bons. Il nous a choisis à cause de son plan pour amener le Messie, pour apporter l’Evangile au monde. Nous devons maintenant annoncer l’Evangile au peuple juif. En fait, Yeshua est venu prêcher l’évangile aux Juifs, mais ils ne l’ont pas accepté. Il est venu chez son peuple, mais ils ne l’ont pas reçu. Ainsi, l’Evangile a parcouru le monde entier. C’était son plan, aussi pour les Gentils. Mais maintenant, il faut que cela revienne aux Juifs. Et le peuple juif doit entendre la Bonne Nouvelle. Ils doivent l’entendre pour connaître la vérité , ils doivent suivre Jésus. C’est le seul moyen. Yeshua a dit: ‘Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie.’ “Ce n’est que par moi que tu viens au Père.” Il est le seul moyen. Il n’y a pas d’autre voie, pas de contournement, pas d’autre voie vers le ciel que par Jésus. Le peuple juif doit donc entendre la Bonne Nouvelle. Louez Dieu, nous avons entendu la Bonne Nouvelle, l’Évangile. Que nous puissions l’accepter et suivre Jésus. A partir de maintenant -louez Dieu- pour l’éternité.