Dov Bikas, comment un hippie découvre l’amour de Dieu le Père

Le père de Dov a noyé son chagrin sur ses proches qui ont péri dans l’Holocauste. Dov lui-même est devenu accro à la drogue, mais a été libéré quand il a rencontré Yeshua comme son Messie. Voyez ce témoignage impressionnant. “Comment un hippie découvre l’amour de Dieu le Père.”

Sous-titrage de youtube video

Les gens aux Pays-Bas pensent qu’Israël est un pays sacré. Mais il n’est pas du tout sacré. Nous sommes maintenant au milieu de Tel Aviv. L’un des endroits les plus terribles d’Israël. Il y a beaucoup de réfugiés, de prostituées et de toxicomanes ici. Je voulais montrer cette zone, parce qu’il y a 25 ans, le Néerlandais John Pex est venu et il m’a parlé de l’Évangile. Sans lui, ma vie aurait probablement fini ici. Donc vous pouvez dire que Jésus a sauvé ma vie physiquement et spirituellement. Shalom. Je suis Boris Dov Bikas, j’ai 52 ans. Je suis né en Lituanie, dans l’ancienne Union soviétique. Mon origine est complètement juive. Vous pourriez dire que mes parents sont des survivants de l’Holocauste. La plupart des membres de la famille de mon père ont été assassinés par les nazis. Quand j’avais 12 ans, nous avons déménagé en Israël. Mon père était un sioniste. Quand nous sommes arrivés ici en Israël, c’était très dur pour mes parents. Ils ont travaillé de longues journées. Et j’ai grandi dans la rue avec mes amis. Nous avons commencé à fumer et à boire. Plus tard aussi, des drogues douces comme le hachisch. Ma vie consistait à m’amuser, sans rien faire. Ma façon de penser n’avait pas de sens. Je n’avais jamais étudié ou travaillé. J’étais une sorte de hippie. J’ai été dans l’armée pendant trois ans, jusqu’à mes 21 ans. Après, j’ai poursuivi la même voie Jusqu’à l’âge de 25 ans, j’ai vécu à Eilat avec mon frère. Un jour, j’ai rencontré le Néerlandais John Pex. Il a parlé de sa foi en Jésus. Je l’aimais bien, c’est un homme gentil. Dans l’environnement dans lequel nous avons grandi, nous avons appris à ne pas aimer les Gentils et les Chrétiens à cause de l’Holocauste. J’étais contre la Bible. C’est intéressant, parce que je ne savais pas que la Bible chrétienne est en réalité une traduction du TeNaCh juif. Beaucoup d’Israéliens ne le savent pas. Beaucoup d’Israéliens pensent que la Bible est juste comme le Coran. Il y a une auberge de jeunesse appelée The Shelter où vivait John Pex,. A un moment j’y suis venu plus souvent, j’y étais à l’aise. J’aimais bien les gens là-bas, surtout les croyants. Ils étaient heureux sans boire et fumer. Ils avaient une raison de vivre. Quelque chose qui à moi me manquait en ce temps-là. En tant que Juif, j’avais du mal avec tout ça. Ils m’ont invité aux études bibliques. Ils avaient des études bibliques tous les jours. Quand les études bibliques commencaient, moi je partais. Un jour, j’ai trouvé un livre en hébreu. Je n’avais pas réalisé que c’était un livre sur Jeshua. Je pensais que c’était juste une histoire. Mais je n’avais pas réalisé que c’était les quatre Evangiles. Je pensais que c’était juste un livre, parce que je ne pouvais pas garder la Bible entre mes mains. Une fois sur la plage il y a quelqu’un qui m’avait donné une bible. Et je l’avais jetée dans une poubelle. J’ai donc commencé à lire ce livre, qui s’est avéré être le Nouveau Testament. Je me souviens que je suis arrivé à Matthieu 5, le Sermon sur la Montagne, et j’ai commencé à lire. J’ai réalisé que les gens comme nous ne peuvent pas faire de telles déclarations. J’ai compris que Jésus était une personne spéciale d’en haut. Pendant que je lisais le Sermon sur la montagne, ma vie a commencé à changer. Tout d’abord, j’ai senti que j’étais aimé. J’ai pensé que j’avais raté ça toute ma vie. J’ai été touché quand j’ai lu que Jésus a appelé Dieu le Père. Cela m’a fait quelque chose, quand j’ai compris que Dieu est aussi mon Père. J’ai aussi ressenti une paix dans mon cœur, que je n’avais pas ressentie auparavant. J’étais très déprimé et j’avais même pensé au suicide. À ce moment-là, j’avais seulement 25 ans. Comme je lisais encore et encore, j’ai commencé à réaliser que ma vie changeait de façon surnaturelle. J’ai arrêté de fumer, et de consommer de l’alcool et du haschisch. Le changement est arrivé en seulement une semaine. A cette époque j’avais les cheveux longs, j’avais l’air d’un hippie. Je me suis coupé les cheveux et j’ai jeté les vêtements dont j’étais si fier. Beaucoup de bonnes choses ont suivi dans ma vie. À l’époque, je détestais les gens. Je n’aimais que mes amis et je détestais.les autres. Après que Jésus soit entré dans ma vie, j’ai aussi commencé à aimer les autres. La relation avec mes parents a également complètement changé.