Isaac Da Costa, ‘J’ai vu l’accomplissement des prophéties’ (1798 – 1860)

Isaac Da Costa est né à Amsterdam en 1798 dans une importante famille de marchands sépharades et portugais et a reçu une éducation juive. Bien que son père ait suivi les coutumes séfarades, il n’était pas exactement orthodoxe.
Isaac était un homme très doué, capable d’intégrer les développements de la société, de la politique, de l’église, de la science et de l’art aux fondements bibliques. Il parlait dix langues et avait été diplômé en littérature et en droit à l’âge de vingt-trois ans. Il exerça une grande influence en politique, contrecarra les enseignements erronés et dispensa des lectures bibliques tous les dimanches soirs, dont certaines paraissaient également par écrit.

Ses jeunes années

Adolescent, Isaac croyait que Jésus était une lumière venue d’Israël pour illuminer les Gentils. Les cours d’histoire à l’école latine lui ont montré que les livres de Moïse étaient historiquement réels. C’était une raison pour lui de croire en la divinité de l’Ancien Testament. Plus tard il a réalisé que l’histoire d’Israël ne pouvait être comprise qu’en considérant le peuple élu comme une nation de Dieu.

Les prophéties réalisées

Lorsqu’Isaac eût 22 ans, il commença à lire le Nouveau Testament. Ce fût grâce à son contact avec le plus grand poète de son temps, Bilderdijk. Ce dernier lui a non seulement expliqué les promesses que Dieu a faites à Abraham, Isaac et Jacob, mais lui a également montré que le vrai chrétien avait les mêmes attentes que les Juifs. A savoir qu’au temps de Dieu le Messie régnera comme Roi sur le trône de David.
Isaac lui-même a écrit à propos de sa conversion: «J’ai commencé à lire le Nouveau Testament. J’ai lu cette parole ineffablement exaltée (inouïe et incroyable) et bénie: “Au commencement, la Parole existait déjà. La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu.” (Jean 1: 1,14). J’ai commencé à être horrifié par les péchés pour lesquels le Sauveur Lui-même était devenu chair et était mort sur la croix. J’ai vu l’accomplissement des prophéties dans Esaïe 11, 53, 61 et dans les Psaumes 22 et 110. J’ai adoré, j’ai cru, et cette foi a progressivement affecté ma conscience et mes pratiques. La religion n’était plus simplement une spéculation exaltée ou un intérêt national majeur. J’ai découvert que je devais appartenir à Jésus-Christ, que je devais vivre pour et par Lui. ”
Isaac de Costa, son épouse Hannah Belmonte et son ami Abraham Capadose ont été baptisés en 1822 à l’église “Pieter” à Leiden.

Thèmes dans ses oeuvres

Les thèmes récurrents dans ses poèmes, ses oeuvres et ses publications sont caractéristiques : l’infaillibilité des Écritures ; la Trinité de Dieu ; l’identité Dieu-et-homme de Jésus ; la souffrance et la mort de Jésus qui réconcilie ; les promesses pour Israël et le retour de Jésus dans la gloire. Il a expliqué le thème d’Israël dans des livres et des publications séparés. Isaac a insisté sur le fait que l’Ancien Testament regorge de prophéties sur la restauration du peuple d’Israël. Israël se repentira en tant que peuple et Dieu les acceptera à nouveau. Dans l’évangile de Luc, il est annoncé que Jésus-Christ sera le roi d’Israël qui régnera sur la maison de Jacob (Luc 1: 26-33). En tant que mission pour l’église de Jésus-Christ, il vit l’amour et la prière pour Israël, la recherche des prophéties sur Israël et l’annonce de l’Évangile auprès du peuple d’Israël.